NL EN
DE FR
Bâtiments

Bâtiments


Mecanoo

Jusqu'à mi-2011, les promeneurs qui passaient par hasard par l'Arboretumlaan à Wageningen pouvaient difficilement se retenir de jeter un coup d'œil derrière les palissades, qui entouraient depuis un certain temps l'ancien centre de recherche botanique de l'Université. Les anciens étudiants en connaissaient tous les recoins, puisqu'ils avaient fréquenté la bibliothèque de l'ancien bâtiment jouxtant le Centre botanique, ou l'extension voisine, qui hébergeaient plusieurs laboratoires. Sans oublier l'Arboretum, ce magnifique jardin botanique, véritable « bibliothèque » en grandeur nature.
Ces dernières années, l'Université – la Wageningen University en anglais – s'est progressivement retirée de ce complexe. La démolition de certains bâtiments a même été envisagée. Depuis, le fait que Het Depot ait sauvé les bâtiments est plus qu'une simple bonne nouvelle. La bibliothèque et l'extension du Laboratoire botanique peuvent en effet être considérées comme des exemples de néo-modernisme de la fin du 20e siècle, un style dont Mecanoo, en plus d'architectes comme Jo Coenen et du duo Claus et Kaan, est le représentant. La bibliothèque et l'extension de l'ancien Laboratoire botanique « embrassent » stratégiquement l'ancien bâtiment, à l'architecture moins spectaculaire, où les cours de botanique ont été donnés pendant trois quarts de siècle.

 


Maître d'ouvrage G. C. Bremer
En concevant l'« ancien » bâtiment, l'architecte national au service du gouvernement néerlandais de l'époque, G.C. Bremer, a composé une ode, en toute modestie, à ce que l'on appelait alors le « fonctionnalisme expressionniste ». Ce style, s'exprimant par un langage formel cubiste, présente une parenté indéniable avec le tout aussi rigoureux Bauhaus. Mais Bremer n'était pas « fonctionnaliste » au point de se priver de quelques frivolités.
Il ne voulait pas de murs extérieurs exclusivement en briques rouges et choisit une belle variante jaune, qui fut néanmoins posée sur une haute plinthe de briques pourpres. Celle-ci semble porter les longues rangées de fenêtres du rez-de-chaussée. Le bâtiment même se compose de plusieurs volumes. Divers éléments de grande et petite taille forment ensemble une façade latérale, avant et arrière allongée, qui se renfonce au niveau de l'entrée.
Le bâtiment ne donnait pas une impression très chaleureuse, impression encore renforcée par l'entrée centrale à l'Arboretumlaan 4. Mais le promeneur attentif pouvait voir que l'accès en bas de la tour faisait l'objet d'une rénovation approfondie, qui allait enfin transformer l'entrée en un espace convivial. Aujourd'hui, la nouvelle entrée mène les visiteurs de la Galerie de sculptures jusqu'à l'intérieur du bâtiment. En bas de la tour, les visiteurs peuvent trouver des informations sur les œuvres présentées dans le bâtiment et suivre, au rez-de-chaussée, une brève présentation sur la nature et l'Arboretum.

 


Atelier pour enfants Villa Vleermuis
L'ancienne bibliothèque porte désormais le nom d'« Atelier pour enfants Villa Vleermuis ». Le nom vleermuis se rapporte aux chauves-souris qui vivaient à l'arrière du bâtiment ancien. Situé à l'avant du complexe, ce bâtiment au statut particulier a été retenu par Het Depot pour héberger le centre éducatif pour enfants. Le bureau d'architectes Mecanoo, établi à Delft, avait imaginé pour la bibliothèque un concept tout à fait particulier, surtout pour l'époque. Une boîte élégante, faite de briques, d'aluminium et de planches de bois, vit le jour en 1986. L'année de construction est intéressante, puisque l'agence Mecanoo n'existait alors que depuis peu. L'agence avait en effet été fondée en 1984 sous la direction de Francine Houben par quatre architectes diplômés de l'école d'ingénieurs de Delft. La façade avant et la façade latérale, aux dimensions apparemment identiques, et les étroits bandeaux de fenêtres sur les coins forment un ensemble cohérent qui s'enfonce dans une structure en auvent. Cette structure dépasse du haut et des côtés de la façade, conférant au bâtiment son aspect caractéristique.

« La Banane »
L'extension du Laboratoire botanique, rapidement surnommée « La Banane » en raison de sa forme courbée, revêt une dimension architecturale toute différente. Il ne s'agit pas ici d'une construction autonome, comme l'ancienne bibliothèque, mais d'un volume qui a été greffé sur un bâtiment existant. La Banane, qui a toujours hébergé des laboratoires, faisait également partie du schéma directeur imaginé par Mecanoo en 1988 et que le co-fondateur de l'agence, Chris de Weijer, allait réaliser. Réceptionné en 1991, le bâtiment est le point final du projet et se situe, littéralement, en bordure de celui-ci, puisque l'arrière, constitué d'une large baie vitrée, offre une vue de l'arboretum. On ne pouvait imaginer contraste plus vif entre l'avant et l'arrière de ce bâtiment à la courbure élégante. Côté rue, l'architecte semble avoir voulu continuer le mur jaune de l'ancien bâtiment, tant du point de la couleur que du volume.
La nouvelle construction côté rue se compose en effet d'une surface de briques jaunes, qui n'est interrompue que par des bandeaux de fenêtres.

Il est encore trop tôt pour dire si Het Depot, en emménageant La Banane et l'ancienne bibliothèque, a acquis des monuments du néo-modernisme. Les bâtiments sont trop jeunes et leur conception date d'à peine vingt-cinq ans.
La réputation du bureau d'architectes Mecanoo ne fait néanmoins aucun doute. L'ensemble architectural a beau constituer un exemple précoce de l'œuvre de Mecanoo, l'agence a rapidement fait parler d'elle avec des projets innovants.

 

 

Bas van Hille
Lors de la rénovation de 2010/2012, les bâtiments ont été entièrement adaptés à la nouvelle affectation par l'architecte Bas van Hille. Selon les plans d'origine de Mecanoo, le bâtiment ancien de Bremer devait recevoir une nouvelle entrée qui rejoindrait un passage menant à une extension des années '60-'70, et entre-temps démolie. Van Hille a déplacé et renouvelé toute l'entrée en créant un espace suffisamment vaste pour accueillir des groupes de visiteurs. Après le vestiaire, le public peut se rendre dans la boutique, la salle de concert, une petite salle avec des informations sur la nature environnante ou dans un long couloir menant aux expositions itinérantes. Une pièce d'eau, qui offre un moment de méditation, est également visible depuis le hall d'entrée. La cadence éternelle de l'eau sur les rochers constitue un élément essentiel de la nature environnante.

Lorsque Van Hille visita pour la première fois le laboratoire botanique au cours de l'été de 2007, La Banane faisait encore partie du complexe universitaire. Les visiteurs qui entrent aujourd'hui dans La Banane voient directement le restaurant du rez-de-chaussée, qui joue un rôle de charnière. Les visiteurs se rendent vers les salles d'exposition, dont le côté court est fermé par un mur monochrome. La surface vitrée du côté de l'Arboretum offre un excellent éclairage naturel au bâtiment et entretient en permanence le contact visuel avec la nature. La présence continue (et statique) de lamelles en bois évite un ensoleillement trop direct. Elles permettent généralement de bien filtrer la lumière extérieure, mais ne peuvent pas toujours éviter la projection de pans de lumière directe sur le sol. Pour apprécier les qualités esthétiques de La Banane, le visiteur quittera le bâtiment par l'agréable terrasse et admirera toute l'amplitude de la courbe à la bordure de l'arboretum. Le bâtiment semble alors étendre ses bras en direction du visiteur et dévoile en même temps ses principaux trésors, cachés derrière ses fenêtres. Cette vue est la première qui s'offre au visiteur de Het Depot lorsqu'il traverse la Generaal Foulkesweg depuis la Villa Hinkeloord pour prendre le sentier qui sillonne l'arboretum.

Couleur
C'est une des premières choses qui sautent aux yeux à chaque visite de Het Depot : l'omniprésence de la couleur. Aucune couleur n'est la même. Toutes les variantes du bleu et du rouge, allant de nuances claires et limpides aux tonalités les plus sombres, s'y succèdent. Le sol est revêtu d'une finition en chêne claire (une condition nécessaire pour que l'espace d'art « respire »), à l'exception de la réception, où un sol en pierre de taille s'étend de l'extérieur vers l'intérieur. Les murs du bâtiment ancien et du bâtiment neuf captent et reflètent la lumière venant de l'extérieur. Un effet que l'on apprécie particulièrement dans les longues salles du rez-de-chaussée de La Banane, où le bleu conditionne l'accès de la lumière filtrée par les arbres aux alentours. La couleur renforce également la ligne de mire, ou forme justement un contraste avec celle-ci. Quel que soit le cas de figure, les murs colorés offrent un signe de reconnaissance incontournable.

Restaurant Linnæus
Soucieux de renforcer le rapport qui unit certainement déjà les visiteurs à la nature, l'architecte a privilégié le blanc et le vert dans l'aménagement du restaurant. Le blanc rend presque limpide l'espace intime qui offre une vue sur l'arboretum. Le visiteur atteint, en quelque sorte, un état d'illumination. Il dispose d'une terrasse extérieure, mais même à l'intérieur, il se sent soulevé par les vagues de la nature qui emplissent l'espace. Le restaurant s'inscrit dans la série des « salles d'exposition », même si l'accent n'est pas mis sur l'art mais sur la nature. Het Depot entre ainsi dans le cercle très privé des espaces d'art offrant une vue remarquable de l'espace extérieur. Citons le musée d'art moderne Louisiana de Humlebæk, au Danemark, le Museum Kurhaus de Clèves, en Allemagne, et plus près de nous, le Museum Belvédère de Heerenveen et le Musée d'art moderne d'Arnhem (avec la salle Rijnzaal). Excusez du peu !

Cees Straus

La surface utile de tout le complexe de l'Arboretumlaan, désormais occupé par la Galerie de sculptures Het Depot, s'étend sur 8000 m2. La superficie de La Banane est de 4 700 m2, celle de l'entrée (l'ancien bâtiment de Bremer) de 2700 m2 et celle de l'atelier pour enfants Villa Vleermuis de 600 m2. La Villa Hinkeloord, située sur la Generaal Foulkesweg, offre une surface de 1200 m2.

 

La fondation Stichting Utopa actualise et stimule les talents créatifs de personnes
Lire plus Stichting Utopa