NL EN
DE FR

Andreas Hetfeld

< Ga terug naar het overzicht

Andreas Hetfeld (Reutlingen, Allemagne, 1965) a étudié la thérapie créative à Arnhem et Nimègue (après avoir passé un an à l'école supérieure technique de Stuttgart) puis il a suivi les cours de l'École supérieure des Beaux-Arts d'Arnhem (1996). En 1998 et en 2001, il a travaillé à Bedburg Hau (D) et à Geldern (D) grâce entre autres à une bourse d'études.

« Quelle que soit la diversité de mon œuvre il s'agit en fait souvent du moment que j'essaie de capturer et qui m'échappe à chaque fois l'aube, le moment où la nuit s'achève et le jour commence, le moment de silence quelque part entre la lumière et les ténèbres entre hier et demain, lorsque le temps s'arrête ce moment est le plus beau de la journée très court et infiniment long sans commencement et sans fin mystérieux, inexplicable et luisant » (2004)

Andreas Hetfeld est fasciné par tout ce qui vole depuis sa plus tendre enfance. Il étudie ce qui volette et ce qui plane, ce qui fait des tentatives courageuses pour décoller du sol. Dans son travail, il associe la figure humaine à des constructions ingénieuses qui donnent une sensation aventureuse de délivrance. Son œuvre se traduit par la recherche de nouveaux moyens plastiques pour réaliser sans cesse le même rêve, « échapper à son assujettissement humain quotidien ». Goethe a écrit : « es gibt zwei Dinge die Eltern ihren Kindern mitgeben sollten: Wurzeln und Flügel » (Il y a deux choses que les parents devraient donner à leurs enfants : des racines et des ailes). Cette citation est une métaphore très juste de son œuvre, une description appropriée des bases du développement humain, de l'enracinement de l'être qui aspire à la légèreté du vol. Andreas Hetfeld explique que son attachement à la nature se manifeste dans des souches d'arbre qui servent de fondement au modelage du corps humain.

Les Nids, réalisés en collaboration avec Suus Baltussen, sont des projets particuliers. Les participants créent ici un immense nid (d'oiseau). Le Nid 1 a été créé à partir de matériaux naturels grâce à la participation de gardes forestiers, de 550 écoliers et de passants. Les visiteurs pouvaient pénétrer dans le nid au moyen d'une échelle. Ils y trouvaient un œuf en métal, poli et brillant, d'où s'échappaient des petits bruits de baleines. Le Nid 2 a été construit avec l'aide de parents, d'élèves et de gardes forestiers. Cette fois-ci, le nid de branches, de feuilles, de mousse et d'autres matériaux, se trouvait dans un bâtiment industriel et il était traversé par un pilier. Un œuf en métal, poli et brillant, se trouvait à côté. Le Nid 3 sera réalisé au printemps 2008 à La Haye. Le Nid 4 - une œuvre d'art vivante - verra le jour en mars/avril 2008. En collaboration avec le Museum Middelheim à Anvers (B), Andreas et Suus construisent ensemble, avec beaucoup d’autres personnes du quartier, Het Kiel, un nid géant en expansion.

 

 

La fondation Stichting Utopa actualise et stimule les talents créatifs de personnes
Lire plus Stichting Utopa